Engager un consultant en informatique pour assurer la sécurité de son réseau : ça va. Engager un avocat pour envoyer une mise en demeure à un client mauvais payeur : encore une fois, ça va. Mais engager un consultant en communication organisationnelle : ça, c’est une autre histoire. Tout le monde sait parler et écrire, après tout. Grrrr!

Incompétence ou désir de s’améliorer

Certains gestionnaires sont contrôlants alors que d’autres sont incapables d’avoir une vision à long terme. Vous, c’est la communication, votre problème. Et puis après? Prendre conscience qu’on a une faiblesse représente un pas dans la bonne direction. Vous voulez vous améliorer et c’est tout ce qui compte.

Peur du jugement

Pourquoi les membres de votre personnel ou vos collègues gestionnaires vous jugeraient? Au contraire, vous êtes assez humble et courageux pour aller chercher de l’aide. Ils seront, sans aucune doute, heureux de constater certains changements au fil des semaines ou des mois et de voir disparaître certains irritants.

Une aide personnalisée

Concrètement, comment un consultant en communication organisationnelle peut-il vous aider? Les types d’intervention varient en fonction des besoins de chacun : accompagnement personnalisé, conseil, formation, intervention organisationnelle, par exemple.

De plus, les thèmes qu’on peut aborder sont nombreux. En voici quelques-uns :

  • Diagnostic partiel ou complet des moyens de communication utilisés dans l’organisation;
  • Rédaction de courriels efficaces;
  • Réunions mobilisatrices et efficaces;
  • Reconnaissance au travail;
  • Communication pour susciter l’adhésion à la mission, aux valeurs, à la vision et aux objectifs de l’organisation;
  • Écoute active;
  • Rétroaction (feedback).

Est-ce que vous avez déjà engagé un consultant en communication organisationnelle? Comment avez-vous trouvé l’expérience? Et les autres, vous êtes prêts à vous lancer?

Vous avez aimé ce billet? Alors ceux-ci vous intéresseront sûrement :
Un conseiller en communication organisationnelle, c’est…
La communication interne, qu’est-ce que ça mange en hiver?
Diagnostic des communications internes : un investissement qui rapporte