La reconnaissance au travail ne se limite pas au 5 à 7 pour souligner l’été, au party de Noël et au boni annuel. La reconnaissance, c’est bien plus que cela. On doit l’observer dans les petits gestes quotidiens. Voyons ensemble quelques exemples.

 

Dire « bonjour », « s’il vous plaît » et « merci »

La politesse est le b.a.-ba de la reconnaissance. Vous êtes pressé? Qu’à cela ne tienne. Aucune raison n’excuse de passer à côté de vos collègues sans les saluer le matin en arrivant au bureau. Même chose pour les fameux « mots magiques » qu’on apprend à nos enfants dès qu’ils sont capables de baragouiner quelques mots.

 

Témoigner de l’intérêt pour le personnel

C’est très rare que je vous parle de ma vie privée, mais je me permets de faire une exception. Mon conjoint a la chance de travailler dans une entreprise hors du commun où le président connaît le nom de tous ses employés. La base, me direz-vous. Mais je n’ai pas fini. Il connaît également les loisirs et les passions de chacun. Pittsburgh vient de perdre; il ira agacer Jonathan. Le dernier film de Tarantino vient de sortir; il en discutera avec Francis. Et ce n’est pas tout. Il s’intéresse aussi à la famille de son monde. Imaginez-vous qu’il sait ce que je fais dans la vie et que mon fiston est une véritable tornade qui reprend quiconque prononce des gros mots.

Bien savez-vous quoi? Cette entreprise a remporté le Mercure de la catégorie Gestion proactive de la main-d’œuvre lors du dernier gala des Mercuriades.

 

Consulter le personnel avant de prendre une décision

C’est moi le boss. Pourquoi je devrais consulter mes employés? Oui, c’est vous qui décidez, mais ce sont eux qui sont informés et qui utilisent les équipements. Parlez-leur. Obtenez leurs réactions et leurs idées. Ensuite, vous prendrez une décision éclairée.

Le même président dont je viens de vous parler a déjà envoyé deux employés aux États-Unis afin qu’ils voient et testent une nouvelle machine. Avant de dépenser quelques centaines de milliers de dollars, aussi bien s’assurer que c’est la bonne.

 

Donner des responsabilités

La majorité des gens éprouve le désir de réaliser des projets, de se perfectionner et d’exploiter son plein potentiel. Lorsque vous donnez à un employé de nouvelles responsabilités qui correspondent à ses forces et à ses attentes, vous reconnaissez ses compétences et vous démontrez la confiance que vous avez en lui.

 

Donner de la rétroaction régulièrement

Qu’elle soit positive ou négative, la rétroaction est essentielle. Attendre l’évaluation annuelle de rendement est une erreur. Pourquoi? Parce que pendant un an, votre personnel se demande si vous êtes satisfait ou non de son travail.

Les lettres de votre secrétaire sont impeccables; dites-le-lui. Vous trouvez qu’elle fait trop de fautes; dites-le-lui aussi. Comme j’explique à mes clients : « Dans la vie, tout se dit… mais il y a une façon de le dire, par exemple. » Constatez vous-même.
Exemple 1 : « Tes lettres sont bourrées de fautes. Arrange-toi pour que ça n’arrive plus. »
Exemple 2 : « La qualité du français, c’est important pour moi. Je ne peux pas me permettre d’envoyer une lettre qui comprend des fautes, car c’est ma crédibilité qui est en jeu. À l’avenir, est-ce que tu pourrais porter une attention particulière, s’il te plaît? Si tu as besoin d’une formation en français, n’hésite pas à me le demander. »

 

Ah! J’aurais tellement de choses à vous dire sur la reconnaissance… Soyez sans crainte, je vous en reparlerai. En attendant, n’hésitez pas à partager vos bonnes habitudes.